L'Élevage Unique de Lait d'Ânesse : Une Tradition Artisanale

Régis Léau: L'Éleveur de Lille

Chaque année, Régis Léau, l'unique éleveur de Lille, produit environ 1000 litres de lait d'ânesse. Jean-Pierre Pollet lui achète la totalité de sa production, étant le seul artisan à fabriquer un savon avec du lait d'ânesse de l'île de Ré.

La Production de Savon au Lait d'Ânesse  

La production de savon est un processus délicat. Quatre litres de lait sont généralement nécessaires pour produire environ 25 kg de savon, et il faut agir rapidement. Le lait doit être utilisé dans les 24 heures pour conserver toutes ses facultés nutritives pour la peau.

La Provenance Locale: Un Engagement de Qualité

100% Lait d'Ânesse de Régis  

L'engagement envers la qualité locale est fort. Si Régis n'a pas de bons produits, il n'y a plus de savon, car l'importation de savon du continent n'est pas une option. Tout est vraiment 100% basé sur le lait provenant de la région.

L'Année Prochaine: Des Projets d'Expansion  

Avec des plans pour augmenter la production et lancer dix naissances, l'année prochaine s'annonce prometteuse. Le lait d'ânesse est un bien rare et précieux, un produit de luxe qui se négocie jusqu'à 80 euros le litre.

L'Authenticité Contre la Falsification

L'Appellation Lait d'Ânesse: Un Argument artisanal  

Certains sont peu scrupuleux et détournent l'appellation. Il est important de vérifier l'authenticité du savon au lait d'ânesse, de s'assurer qu'il est frais et correctement traité.

L'Île de Ré: Une Mascotte et un Label 

L'âne est devenu la mascotte de l'île de Ré est un label. Les marchés locaux permettent aux artisans de vendre en direct leurs marchandises, valorisant les vrais produits du terroir.

Les Produits Locaux: Sel, Pommes de Terre et Plus

Le Sel de l'Île de Ré

Reconnu pour sa qualité et son exception, le sel de l'île de Ré est vendu directement sur les marchés locaux.

Les Pommes de Terre Cherté Locales

Les pommes de terre cherté locales sont les plus rares et les plus chères de France. Leur prix élevé est dû à leur précocité, grâce au microclimat de l'île.

La Cuisine Locale: Un Goût du Terroir 

Les chefs locaux célèbrent les produits locaux, comme les pommes de terre sautées avec de la graisse de canard et de la fleur de sel. C'est le goût du terroir, une tradition qui est soigneusement préservée et labellisée.

En résumé, nous mettons en lumière la riche tradition artisanale et agricole de l'île de Ré, en mettant l'accent sur l'authenticité, la qualité et l'engagement envers les produits locaux.

 Introduction à l'île de Ré

Sur 85 kilomètres carrés, l'île de Ré offre des paysages de carte postale où tout n'est que luxe, calme et volupté. L'été, vedettes du showbiz et riches familles viennent couler des jours heureux en toute discrétion, loin de l'agitation du monde.

Changements et Préservation

Mais pour les 18000 habitants à l'année, l'île a bien changé et son succès a parfois un goût amer. On a tellement minorité du groupe ultime face au flot des touristes. Les habitants doivent résister pour préserver les espaces naturels de l'île.

Richesse et Terroir

La vraie richesse de l'île, ce sont ceux qui font vivre son terroir. L'île de Ré, le sel de l'île de Ré, les pommes de terre et huîtres sont les produits emblématiques du lieu qui ne connaît pas la crise. L'été, la population est multipliée par dix.

Authenticité et Business

Certains professionnels peu scrupuleux n'hésitent pas à en tirer profit. L'insolente réussite de l'île n'est pas sans inconvénient pour ceux qui y travaillent. L'île de Ré ne doit pas devenir un parc d'attraction entre business et authenticité.

Pêche et Tradition

Il est 7 heures du matin, un jour de printemps sur la côte nord-est de l'île. Lionel et son ami Daniel, chefs restaurateurs, sont de sortie. La pêche est une tradition rétaise et une partie du terroir de l'île.

Urbanisme et Préservation

Lionel Quillet est un personnage emblématique de l'île. Il agit au quotidien pour que l'île reste cet écrin qui n'a jamais cédé aux sirènes des promoteurs. La politique de préservation du territoire coupe l'île de Ré d'importants revenus.

Le Pont et le Tourisme

Le pont inauguré en 1988 est le deuxième plus long de France. Chaque année, trois millions de véhicules le franchissent. Le pont permet de limiter la fréquentation en pleine saison et garantit aux vacanciers un séjour à l'écart du tourisme de masse.

Travail et Difficultés

Les règles strictes en matière d'urbanisme rendent l'île si belle, mais pénalisent parfois ceux qui y travaillent. Comme Jeanne Baron, un ostréiculteur, qui lutte pour faire vivre son commerce.

L'Industrie des Huîtres

L'île de Ré produit chaque année six à huit mille tonnes d'huîtres. Jean et son épouse font tourner leurs petites affaires et proposent un espace dégustation les pieds dans l'eau. Les huîtres sont un produit emblématique de l'île.

Luttes et Injustices

Voilà, je suis arrivé ici, j'avais l'impression d'être au paradis. Étaient en fait des vignes et la mer, je me suis dit, ça c'est un spot d'enfer. Dès que j'ai sorti mes premières tables pique-nique pour mettre aux angles, la police municipale est arrivée et ils m'ont dit d'enlever mes tableaux pique-nique. Donc voyez, déjà les hostilités ont commencé dès le départ. J'ai fait venir le maire et l'adjoint au maire de l'époque de Saint-Martin et leur ai prouvé par A plus B qu'un producteur était dans son droit de faire de la dégustation ici.

Difficultés et Contraintes

Juste là où on est, j'avais le monter un petit abri qui faisait 45 mètres carrés avec deux là avec un toit comme un mobile home, une charpente ouverte en bois très bien printemps grise ces styles l'île de Ré. On me l'a fait démonter et on m'a envoyé en correctionnelle. Un peu l'ambiance, je travaille tout l'hiver dehors en sachet les poches, j'ai pas le droit d'avoir un abri. Je suis en Syrie et en bottes du matin au soir en plein vent. Les producteurs, ils ont pas le droit. Par contre, il y a des gens qui ont des piscines qui peuvent déplacer d'agrandissement qui peuvent faire en fait, ils font plaisir à leurs copains. Il y a certains qui ont des autorisations, d'autres qui n'en n'ont pas. Voilà, moi ce qui me révolte, c'est pas de pouvoir de ne pas pouvoir faire ce que je veux. Ce qu'il me révolte, c'est les injustices. Les gens qui veulent monter un projet, à chaque fois ils sont freinés, toujours freiné, freiner, freiner. Freddy, ces contraintes administratives sont le prix à payer pour que l'île garde son charme intemporel.

Tourisme et Coût

Ce petit supplément d'âme qui plaît tant aux vacanciers. Dès les premiers jours de juillet, la population de l'île passe de 18000 à 150 mille personnes. Les embouteillages deviennent légion sur les 120 km de pistes cyclables. Les 70 loueurs de bicyclettes de Ré sont débordés. Entre le 20 juillet et le 20 août, on a plus de vie dans tous les magasins de tous les lois ne toute l'île de Ré. Pour une semaine, une famille avec deux enfants doit débourser 150 euros de location de vélos. Ajouter au coût du péage, aux prix des commerces et au logement, les vacances sur l'île de Ré sont coûteuses. En 2014, une étude a classé l'île destination la plus chère de France durant les vacances scolaires.

Histoire et Patrimoine

Il en est de Saint-Martin comme de Saint-Tropez. L'été, on flâne sur le port jusque tard dans la soirée. Mais ce que les touristes ignorent, c'est que les pavés qu'ils foulent n'ont pas toujours servi à dresser des terrasses. L'île a en effet un passé plus trouble que David Canard, un écrivain parisien exilé ici depuis 20 ans, aime raconter. Durant près d'un siècle, Saint-Martin a été le port d'embarquement des prisonniers pour les bagne de Guyane et de Nouvelle-Calédonie.

La Prison et la Vie Souterraine

Tout au bout de la citadelle bâtie par Vauban en 1681, Saint-Martin abrite un bâtiment un peu particulier, légèrement à l'écart des regards. Il n'apparaît pas dans les guides touristiques. Donc là, on est devant l'entrée de la citadelle, c'est la porte dite royale. Alors aujourd'hui, c'est l'entrée de la prison, donc effectivement Saint-Martin, c'est toujours une une. Alors ce n'est pas une prison si une maison centrale, c'est même la plus grande maison centrale de France. Et aujourd'hui, il y a toujours cinq cents détenus qui sont enfermés ici pour de longues peines. La moyenne de 2 pence et 18 ans. C'est vrai que c'est une histoire qui a un petit peu caché quand même.

Paradoxe et Immobilier

On voit pas en arrivant à l'île de Ré un panneau maisons centrales prisons, mais c'est toute une vie. La prison, c'est 500 prisonniers, ça fait à peu près 500 personnes. C'est ça a été très longtemps un des plus gros employeurs de l'île de Ré au niveau économique, c'est pas négligeable. Et puis à tous les week-ends, ya des familles qui viennent au parloir. Il y a une vie qui est un petit peu souterraine mais qui existe vraiment. Aujourd'hui, toujours, quand on arrive à l'île de Ré, on s'imagine pas qu'il y a 500 prisonniers. Voilà, et les gens viennent !

Immobilier de Luxe

De prestigieuse agence immobilière, met en avant l'attrait de l'île de Ré pour les acheteurs fortunés. Ce qui est intéressant, c'est l'extérieur totalement abrité des regards et du bruit, sans aucun vis-à-vis. On peut séjourner ici en totale discrétion, en plein cœur de Saint-Martin-de-Ré. C'est l'image typique de ce que recherchent les acheteurs. La maison, qui développe 200 m² avec cinq chambres, est située dans une rue très calme. Le prix dépasse le million et demi d'euros, avec un prix au mètre carré moyen de 5500 euros. L'île de Ré est l'une des plus chères de France, mais elle attire par son caractère et son charme.

Tradition et Savoir-Faire

Yann Vers de Froid, photographe, immortalise le style traditionnel rétais pour son prochain livre. L'urbanisme est très codifié, très encadré, très réglementé. L'île a été classée avant la construction du pont, ce qui a permis de préserver l'architecture. Les murs blancs, la pente des toits, tout est réglementé, ce qui permet de garder un endroit harmonieux.

Les Baudets du Poitou

Au pied des murs d'enceinte de la citadelle de Saint-Martin, travail d'inattendu jardinier, les baudets du Poitou, un emblème incontournable de l'île. Régis Léau, l'unique éleveur de l'île, produit environ 1000 litres de lait d'ânesse par an. Jean-Pierre Pollet lui achète la totalité de sa production pour fabriquer un savon avec du lait d'ânesse de l'île de Ré. Ce lait est un bien rare et précieux, un produit de luxe qui se négocie jusqu'à 80 euros le litre.

Authenticité et Marketing

L'appellation "lait d'ânesse" est devenue un véritable argument marketing, et certains n'hésitent pas à la détourner. Il y a beaucoup de produits qui viennent d'ailleurs, et malheureusement, certains vendeurs valorisent leurs savons par l'image de l'île de Ré alors que la provenance n'est pas d'ici. L'âne est devenu la mascotte de l'île, un argument de vente que l'on retrouve sous bien des formes à travers les marchés.

Les Marchés et le Sel

Les marchés, véritable vitrine des produits locaux, permettent aux artisans comme James Renoue, un producteur de sel, de vendre en direct leurs marchandises. C'est hyper important de faire le marché. Les gens sont contents d'avoir un marché tous les jours sur chaque commune. Il y a une connivence, une familiarité, une amitié, et c'est sympa. L'île de Ré est connue comme "Ré la Blanche" à cause du sel. C'est une île qui a toujours eu des marais salants et est reconnue pour son sel de qualité, d'exception.

Conclusion

L'île de Ré, avec son charme intemporel, ses traditions, son immobilier de luxe et ses produits authentiques, continue d'attirer les visiteurs et les résidents. Malgré les coûts élevés associés à la vie sur l'île, tels que le péage du pont et les locations coûteuses, l'île conserve son attrait. Que ce soit pour le coup de cœur d'une maison ancienne, la dégustation de produits du terroir, ou simplement pour flâner dans les rues pittoresques, l'île de Ré offre une expérience unique et séduisante. C'est un lieu où le passé et le présent se rencontrent, où le luxe et la simplicité coexistent, et où chaque pierre, chaque rue, et chaque produit racontent une histoire.

Nouveau compte S'inscrire